Alcool au volant, excès de vitesse… finissez-en avec les PV !

pv

Vous voulez en finir avec les PV ? Le cocktail du guide anti-PV d’Auto Plus dans les kiosques cette semaine peut vous aider. Au menu : un zeste d’astuces, une pincée de conseils et une bonne dose de news.

Sur près de 100 pages, le manuel tord le cou aux idées reçus et brasse une centaine de conseils pour éviter les prunes. Dans des domaines aussi éclectiques et variés que les excès de vitesse, l’alcool au volant ou le permis à points, le guide frappe fort. Sur AutoMoto&Co cette semaine, on vous propose la crème de la crème des astuces et conseils du manuel, agrémentée de notre expertise.

Alcool au volant : se procurer un bon éthylotest

Vous venez de terminer un bon repas en famille. Avant de prendre le volant, vous faîtes les choses bien : vous utilisez votre éthylotest flambant neuf badgé « CE » et acheté 1€ sur Internet. Bonne surprise, vous êtes à 0,2 mg d’alcool par litre d’air expiré (en-dessous du seuil légal de 0,25 mg d’alcool). Fier de vous, vous prenez le volant. Un peu plus loin, vous vous faîtes arrêter. Vous n’êtes pas plus inquiet que ça. Le policier arrive à votre hauteur et vous demande de souffler à nouveau dans un ballon : l’éthylotest indique… 0,4 mg. L’angoisse ! Que s’est-il passé ? Vous n’avez peut être pas butiné notre article spécial éthylotest. Dans ce dossier exclusif, la rédaction met en lumière les éthylotests qui ne sont pas aux normes et qui peuvent être de pures arnaques.

Notre astuce : votre alcootest doit mentionner la norme « NF ». Pensez à vérifier que votre éthylotest possède ce badge avant de l’utiliser.

Excès de vitesse : chiper les points de mamie ?

Le scénario est (presque) parfaitement rôdé : un flash, un solde de points qui frôle dangereusement la zone rouge, une annulation de permis qui se profile. La tentation est trop forte : c’est mamie qui n’a jamais commis d’infraction depuis 1954 qui va sauver votre permis. Quelle idée judicieuse…

Notre astuce : laissez mamie tranquille car, depuis mars 2011, elle pourrait partir en prison à vos côtés ! 15 000 € et 6 mois de prison pour le monnayeur et son complice. Alors que faire ? Ne payez pas encore l’amende (ce qui déclenche le retrait de points) et repassez en vitesse un stage de sensibilisation qui vous fera récupérer 4 points sur votre permis dès le lendemain de votre stage. Depuis mars 2011, la loi vous permet de passer un stage de récupération de points tous les 12 mois. Ce serait dommage de s’en priver quand on sait que chaque jour, au moins un nouveau radar est implanté sur nos routes.

mamie-voiture-374x258

PV de stationnement : user d’astuces

Il fait gris dehors et vous voyez au loin une prune sur votre pare brise. Votre sang ne fait qu’un tour. Tout n’est pas perdu ! Décelez les vices de forme sur le PV et profitez des failles du système : il suffit d’une seule lettre ou un chiffre erroné de votre immatriculation pour que l’infraction soit annulée. Même chose pour l’adresse de l’infraction si elle est fausse ou incomplète.

Notre astuce : et si votre ticket de paiement s’était envolé sous votre siège ? Même si c’est faux, vous pouvez toujours tenter de contester en joignant un justificatif. Certains demandent à des automobilistes garés à proximité, de leur donner leur ticket de paiement quand ils sont sur le point de partir.  

Avocat : mettre toutes les chances de son côté

Vous avez été pris en flagrant délit d’alcool au volant ? Vous ne voulez pas payer et encore moins perdre vos points de permis ? Vous hésitez à recourir à un avocat car c’est très cher (600€ d’honoraires en régions, et 1 500€ en Ile-de-France) ? Faire recours à la justice est un dossier épineux et onéreux.

Notre astuce : sauter le pas si votre solde de points se rapproche ou va atteindre zéro. Vous pouvez normalement faire un stage de récupération de points en vitesse si c’est votre première infraction depuis un an. Sinon, c’est l’impasse et le recours à l’avocat est indispensable. Pensez également aux consultations gratuites, la plupart du temps dans les villes de province (renseignez-vous dans les tribunaux ou les mairies).

Guide anti-PV Auto Plus 2013 : vraiment utile ?

Au final, en feuilletant les 100 pages de ce petit manuel Auto Plus, notre avis est globalement positif. Au niveau de la forme, pas grand-chose à redire, c’est clair, ça se lit facilement avec les images en forme de BD qui émaillent les pages. De plus, quelques bonnes trouvailles très pratiques sont à relever : les exemples de lettres type et les nombreux numéros de téléphone mis à votre disposition. Seul bémol : il n’y a pas beaucoup d’ « astuces » à proprement parler.

  • LES + : Agréable à lire (BD, en bref…), les lettres type, beaucoup d’informations pratiques (Numéros de téléphone…)
  • LES – : Peu d’astuces, on reste un peu sur sa faim malgré la promesse

antipv

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *