Bien choisir son casque moto – Partie 1

femme casque moto

Pour chevaucher votre moto pendant des heures mieux vaut être à l’aise ! Si le casque moto est un accessoire imposé par la loi, il est important de bien le choisir pour plus de confort et de sécurité !

Le casque est obligatoire pour tout véhicule deux-roues ainsi que pour les quads. C’est l’article L. 431-1 du code de la route qui l’impose et le décret numéro 2006-46 du 13 janvier 2006 complète le précédent avec notamment une précision : le casque de moto doit être correctement porté et attaché sur la tête.

En effet, seuls les vrais motards savent que le casque est avant tout un objet de sécurité et les autres s’exposent à une amende de 135 euros et à la perte de 3 points sur leur permis de conduire.

Un éventail de choix pour les casques moto

Il existe plusieurs types de casques, de jugulaires ou encore de matériaux pour les casques de motos. Parmi cet éventail de propositions, il est parfois difficile de faire un choix ! Le premier est de toujours choisir un casque homologué par l’Union Européenne. Ceux qui ont été testés et qui répondent aux normes présentent une étiquette à l’intérieur avec la lettre E ainsi qu’un numéro correspondant au pays dans lequel il a été construit.

Le casque moto homologué est la base du casque ! Avec un tel certificat, vous êtes sûr que votre tête est entre de « bonnes mains » et qu’en cas de choc, un minimum de protection, pas si faible que ça, est assuré.

Ainsi, le prix n’influe pas ici sur le choix de son casque moto puisque même les moins chers étiquetés avec la norme européenne répondent aux critères de sécurité. Bien sûr, certains casques plus onéreux de marques spécialistes de deux-roues offrent une plus grande protection en augmentant leurs critères standards.

La forme de son casque adaptée à ses besoins

Il existe principalement 4 catégories de casques avec chacune leurs spécificités, leurs modèles et surtout leurs avantages et inconvénients. Il est important de tous les connaitre pour se diriger vers le type de casque et le modèle le mieux adapté à votre situation.

casque intégral

Le casque intégral

Le casque intégral reste la meilleure des solutions, même si elle est plus adoptée par les motards que par les scootéristes, puisque c’est celle qui offre une protection optimale. L’ensemble du visage est protégé, même la mâchoire, et ces caques moto disposent tous d’une visière intégrée qui permet de protéger des moucherons et autres graviers qui pourraient vous sauter au visage.

Il en existe trois modèles : route, sport et cross, chacun conçu en fonction de l’usage du motard.

 

casque jet

Le casque jet

Les casques jet sont beaucoup moins protecteurs que les casques intégraux puisque la mâchoire n’est pas protégée et qu’ils ne comportent pas, pour la plupart, de visière. Ce sont surtout les scootéristes et ceux qui se veulent plutôt branchés, qui les utilisent le plus.

Il en existe différents modèles, tous de plus en plus réduits : le jet, le demi-jet, le micro jet et enfin le bol, qui ne protège concrètement plus que le haut du crâne.

 casque modulable

Le casque modulable

Ce casque est le bon compromis entre le casque intégral et le casque jet. En effet, la partie protégeant la mâchoire est modulable et vous pouvez ainsi choisir de la laisser tantôt relevée pour sentir les embruns de la mer, tantôt baissée pour mieux protéger votre visage des gravillons. Une visière est même incluse, elle aussi modulable, offrant une fois de plus davantage de liberté.

Certains casques modulables sont même homologués en tant que casque intégral, ce qui vous permet alors de profiter de la route à sécurité égale !

En revanche, les casques modulables comptent aussi des points faibles : ils laissent davantage passer le son. Quand on sait qu’à 130 km/h, le motard reçoit des sons à 100 dB, mieux vaut porter des bouchons antibruit pour éviter une perte d’audition et des bourdonnements !

 casque tout terrain

Le casque tout terrain

Comme son nom l’indique le casque tout terrain est avant tout pensé pour le motocross et les terrains hasardeux plus que pour la route. Cependant, il n’est pas rare de voir des passionnés de sport motocycliste rouler en ville avec ce genre de casque.

S’ils résistent bien aux chocs et camouflent aussi les bruits, le point faible de ces casques moto est sans conteste l’absence de visière sur la plupart des modèles. Ce manque de protection expose votre visage aux quatre vents, et donc à la pollution, aux gravillons, à la pluie etc.

Pour plus de confort dans la conduite avec un casque tout terrain, mieux vaut se munir de lunettes adaptées.

Trois types de jugulaires pour les casques motos

 jugulaire casque moto

En ce qui concerne lajugulaire, les lanières permettant la fermeture du casque, seuls trois modèles sont homologués. Vous pourrez ainsi trouver :

-          Les jugulaires mécaniques, qui se « clipsent » à la manière d’une ceinture

-          Les jugulaires classiques avec un système de double D dans lesquels on fait passer la sangle. La plupart des motards préfèrent ce système car il permet de garder un serrage optimal.

-          Il existe également des systèmes de fermeture « à crémaillère », c’est-à-dire que la jugulaire présente plusieurs crans dans lesquels bloquer la seconde partie du système de fermeture.

Maintenant que vous connaissez l’ensemble des produits disponibles sur le marché du casque moto, il vous sera plus facile de faire votre choix ! Avez-vous déjà une petite préférence pour un modèle particulier ?

Dans une seconde partie nous partagerons avec vous tous les conseils pour bien choisir et essayer le casque moto qui vous accompagnera pendant des années. Inscrivez-vous à notre newsletter pour être informé dès la publication de la seconde partie de l’article et n’hésitez pas à partager en commentaire votre expérience de deux-roues ainsi que vos conseils ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *