Cinq astuces pour réussir le nouveau permis de conduire

Depuis le 1er août, la réforme du permis de conduire a été mise en place. Rien ne change au niveau de l’examen du code de la route mais l’examen pratique est désormais plus court. Voici donc cinq conseils pour passer avec succès votre permis de conduire.

1-Se renseigner sur le permis de conduire

Les auto-écoles proposent des cours hebdomadaires qui permettent aux élèves de progresser rapidement. Pour payer les examens du permis de conduire, certaines proposent le système du permis de conduire à un euro, d’autres non. Cette initiative concerne les personnes âgées de 16 à 26 ans. Globalement, l’Etat prend en charge le financement du permis de conduire pour les jeunes n’ayant pas les moyens de le payer. Pour plus d’informations, il vous suffit de consulter notre article sur le permis de conduire à 1€ par jour.

2-Choisir une auto-école

Pour choisir son auto-école, il faut prêter attention aux taux de réussite des examens du code et du permis de conduire. Depuis l’application de la nouvelle réforme, choisir la meilleure auto-école pourrait être un gain de temps et d’argent. En cas d’échec, la nouvelle réforme prévoit un temps d’attente moins long entre les examens pratiques. Celui-ci a d’ailleurs été raccourci de 35 à 32 minutes. Cela pourra éventuellement permettre sur le long terme de diminuer le temps d’attente pour (re)passer son permis, délai, qui, dans certaines villes comme Rennes, peut durer jusque 9 mois, comme le souligne cet article. Mais les avis divergent quant à l’efficacité de cette méthode.

3- S’entraîner encore et toujours

Pour obtenir le code de la route rapidement, il suffit d’un peu d’entraînement. Outre les séances à l’auto-école, de nombreux exercices sont disponibles sur internet. Le site codeclic.com propose une série de tests pour s’entraîner à la maison. Les livres et DVD sur le code de la route peuvent également permettre de réviser. La conduite accompagnée, pour ceux ou celles qui peuvent en bénéficier, est un bon entraînement pour être à l’aise sur la route ou se préparer à l’examen pratique. Si 3 000 kilomètres sont obligatoires à parcourir, rien ne vous empêche d’en faire plus ! De même, n’hésitez pas à réserver d’autres heures avec un moniteur, jusqu’à ce que votre conduite soit assez fluide et assurée pour l’examen.

4-Apprendre par cœur

A force de s’exercer, les réponses viennent rapidement. Mais il faut également apprendre certaines règles du code de la route par cœur pour que l’examen soit plus facile : la signification de la signalétique routière, les questions sur l’aquaplaning ou les distances de sécurité ne peuvent être inventés au moment de l’examen. Les chiffres sont également des données qu’il vous faut toujours à avoir en tête. Pour les questions mettant en scène des situations concrètes, vous pouvez faire jouer votre bon sens. Notez bien tous les détails présents, pour ne pas tomber dans un piège.

5- Ne pas se décourager

La concentration est la clé du succès pendant l’examen. Lorsqu’une question vous échappe, faites tout de même un choix, afin de ne pas décaler vos réponses. Si elle est fausse, cela ne vous fera pas perdre de point. Si vous avez l’impression d’avoir fait une erreur pendant l’examen pratique, ne vous laissez pas déstabiliser. Cela vaut également pour toute remarque venant de l’examinateur. Et si vous ne réussissez pas votre code ou votre examen pratique du premier coup, persévérez !

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *