Comment remplir un constat à l’amiable suite à un accident de la circulation ?

accident voiture

Aïe ! Vous venez d’avoir un accident de voiture ! Si vous voulez vous faire rembourser, et même si vous ne le voulez pas d’ailleurs, vous devez obligatoirement remplir, avec l’autre conducteur, un constat à l’amiable.

Que vous soyez pressé, stressé ou crispé, la loi vous impose de remplir un constat à l’amiable au risque de vous considérer comme l’auteur d’un délit de fuite. Et même si vous avez raison, fuir sans remplir de constat, c’est un refus d’obtempérer. Avant d’être soumis à de grosses amendes, peines de prison, suspension de permis et tout le tralala, mieux vaut donc prendre le temps de vous arrêter.

Relativisez votre accident de voiture

 stress accident voiture

Un accident de voiture arrive toujours au mauvais moment. Mais oui, vous savez, quand tout va mal dans votre vie, c’est la goutte qui fait déborder le vase et quand tout va bien, il fallait bien que quelque chose vienne gâcher votre bonheur. Bref, un accident de voiture, c’est pas sympa, ni pour vous, ni pour le conducteur qui a eu cet accident avec vous.

Et vous savez comment faire un pied de nez à ce mauvais karma ? Rester calme. Je sais, c’est pas simple ! D’autant plus que si vous l’êtes, le conducteur d’en face sera plus enclin à l’être aussi. Ne tentez pas de déterminer qui a tort et qui a raison, vous payez bien assez cher votre assurance pour qu’elle décide de ça toute seule comme une grande !

Le constat à l’amiable reconnu dans toute l’Europe

J’ai quand même une bonne nouvelle à vous annoncer dans votre malheur ! Si vous avez eu cet accident dans un pays européen, le constat que vous devrez remplir est accepté partout en Europe et même mieux, malgré la langue différente, toutes les informations sont les mêmes que sur un constat français.

Vous pourrez donc remplir le constat en français – ou en vous appuyant sur le document français – pour remplir le constat étranger. Cependant, vous aurez besoin d’envoyer un exemplaire du document étranger ainsi qu’un exemplaire de celui en français, tous deux remplis, à votre assurance, car tous les assureurs ne voyagent pas autant que vous. Et oui, il faut bien que quelqu’un travaille pour désigner le responsable de l’accident !

Bien remplir son constat à l’amiable

 constat amiable document

Le constat amiable, organisé en rubriques, est très clair, et vous devez l’être aussi. Essayez d’être le plus concis et le plus objectif possible au moment de le remplir.

  • Premier cadre horizontal : Il permet de localiser l’accident, la date et l’heure. Si vous disposez de témoins de l’évènement – les accompagnateurs se situant dans la voiture n’étant pas considérés comme des témoins, fair play oblige – notez bien leurs coordonnées dans le cadre prévu car ils seront peut être appelé par votre assurance pour avoir leur version de l’histoire. Prenez-les comme le joker « Appel à un ami » – sauf qu’il ne peut être votre ami –dans « Qui veut gagner des millions ? ». Et c’est d’ailleurs tout ce que je vous souhaite ! Si l’accident à fait des blessés, même légers, notez-le aussi, on ne sait pas comment cela pourrait évoluer. Si d’emblée, le conducteur d’en face vous désigne comme responsable et que les circonstances du choc ne sont pas si évidentes que ça, n’hésitez pas à demander à un autre automobiliste présent au moment du choc de se porter témoin en vous communicant ses coordonnées. On ne le dit jamais assez, mais les gens sont prêts à rendre service dès lors qu’on leur demande aimablement. Ce témoignage aura une importance déterminante si les assurances ont des difficultés à déterminer les responsabilités de chacun.
  • Deux cadres verticaux sur l’extérieur : C’est là que vous remplissez vos informations personnelles. Chacune des deux parties à son cadre dédié, mais cela ne vous empêche pas de jeter un œil sur les informations du conducteur en face, histoire qu’il ne s’invente pas une identité ! Pensez à prendre son numéro d’immatriculation, on ne sait jamais !

C’est également dans cette partie que vous indiquerez à l’aide d’une flèche l’endroit de l’impact sur votre véhicule et que vous signalerez les dégâts apparents. Dans la partie observation, n’hésitez pas à noter vos remarques et vos contestations le cas échéant.

  • Partie verticale centrale : Il vous suffit de cocher les cases qui correspondent à votre situation, puis de noter à la fin le nombre de cases cochées.

C’est également la partie la plus ludique puisque c’est celle du croquis ! Pas besoin de sortir vos plus beaux crayons de couleurs, faîtes un dessin clair en commençant par dessiner les routes, le sens de circulation, les véhicules et témoins, et enfin le nom des rues. Plus le schéma sera clair et compréhensible mieux ça sera.

Une fois que tout est rempli et que vous vous êtes relus une dernière fois, signez le document. Attention, une fois le constat amiable signé, vous ne pouvez plus rien toucher. Si vous avez des informations supplémentaires, notez-les sur papier libre et envoyez le tout à votre assurance dans les 5 jours, en lettre recommandée avec accusé de réception.

Conseils de dernière minute !

vieux chronometre

  • Si vous avez la possibilité de prendre une photo du choc – allons, vous avez bien votre Smartphone sur vous ! – c’est toujours un plus. Non pas que votre assureur n’ait pas confiance en vos talents de dessinateur, mais une photo est toujours plus claire.
  • Pour remplir votre constat amiable vous aurez besoin de votre permis, votre carte grise et votre contrat d’assurance.
  • N’oubliez pas que si la situation tourne mal, vous pouvez toujours utiliser votre fameux Smartphone, ou le vieux mobile que vous avez sous la main, pour appeler la police qu’elle calme le jeu. Si vous n’avez pas de téléphone, criez très fort. On ne sait, on pourrait vous entendre !

Voilà, le constat amiable n’a plus aucun secret pour vous, mais ce n’est pas une raison pour faire des zigzags sur la route. Si c’est le dessin qui vous attire prenez plutôt une feuille blanche ! Soyez prudent sur la route des vacances et partagez avec ceux qui travaillent la destination de vos congés et vos anecdotes!

Comme d’habitude, si vous avez apprécié cet article cliquez sur J’aime pour nous le faire savoir. Si vous n’avez pas aimé dites-nous pourquoi dans la partie commentaire, ceci nous aidera à nous améliorer pour vous apporter du contenu toujours plus utile !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *