Les associations de lutte contre la violence routière

Chaque année, des milliers de nos concitoyens trouvent la mort sur les routes. L’installation de radars automatiques ainsi que  la multiplication des contrôles des forces de l’ordre ont permis de faire baisser la mortalité sur la route en 2011. Novembre 2011 constitue ainsi le 5ème mois consécutif de baisse avec une diminution de 13,9 % par rapport au mois de novembre de l’année précédente. Ce pourcentage correspond à 47 vies épargnées. Mais les 292 hommes et femmes ayant perdu la vie durant ce mois de novembre sont autant de vies qui auraient pu être épargnées. La sécurité routière agit dans ce sens en multipliant les campagnes de prévention. Le but de ces dernières est de sensibiliser les automobilistes aux dangers de la route. Elles sont souvent choquantes, violentes, mais illustrent des faits : en cas d’inconscience sur la route, à tout moment votre vie peut basculer. Les associations de lutte contre la violence routière militent chaque jour pour que des vies soient sauvées. Ainsi, elles aident quotidiennement des victimes de la route qui ont vu leur quotidien changé suite à la perte d’un proche.

Le permis probatoire : Mis en place en 2004, le permis probatoire vise à réduire les infractions routières des jeunes conducteurs responsables de plus d’un quart des accidents mortels (chiffre chez les 18-24ans). Ce permis à points est réduit à un capital maximal de 6 points pour les automobilistes en période probatoire.

La lutte contre les excès de de vitesse : Le gouvernement lutte constamment contre la violence routière. L’apparition de radars fixes au bord de nos routes a incité les conducteurs à plus de prudence sur leur vitesse. En complément du permis à points, ces dispositifs ont contribué à la baisse de la mortalité. Le Président de la République a ainsi décidé d’équiper les routes françaises de 400 radars automatiques supplémentaires.

 La lutte contre l’alcool au volant : L’alcool est la cause de 31% des accidents mortels. La mise en place de plusieurs dispositifs et de nombreux gadgets vise à réduire ce chiffre. Ainsi, au printemps 2012, un éthylotest devra être présent dans chaque véhicule. Dans ce cadre-là, les campagnes de prévention sont très importantes et doivent marqués les esprits. Tout le monde se souvient du slogan : « Tu t’es vu quand t’as bu ? », campagne visant à limiter la consommation d’alcool chez les jeunes. La sécurité routière œuvre dans ce sens.

 La consommation de stupéfiants : La consommation de stupéfiants et notamment de cannabis augmente de façon significative le risque d’avoir un accident mortel. Ce risque est démultiplié quand le conducteur a consommé alcool et drogue.

En France, 67 % des associations dans le domaine des actions sociales et de la santé sont financées par l’Etat. Ce financement, appuyé par les communes et la sécurité routière, vise le plus souvent à permettre aux victimes d’accidents de la route d’accéder à des droits auxquels elles n’auraient pas pu prétendre en tant que simple particulier (avocats, experts en assurance…). 33% de ces associations ont choisi de s’autofinancer par le biais des cotisations de ses adhérents, de dons ainsi que des activités privées. Parmi elles,l’association Tonyman La Route Tue, créée en 2003, est une association nationale d’aide pour les victimes de la route. Elle œuvre quotidiennement auprès de nombreuses victimes de la route afin de les aider dans leurs démarches administratives avec la police, la gendarmerie et les compagnies d’assurances à la suite d’un accident de la circulation ayant entraîné la mort d’un proche. L’objectif étant de permettre aux victimes de la route et aux familles endeuillées de préserver et de faire valoir tous leurs droits auprès de la justice. Le message de l’association vise à sensibiliser les conducteurs : une fois les dommages causés, on ne peut plus revenir en arrière. Un excès de vitesse, un dernier verre, un joint avant de conduire et vous pouvez faire basculer votre vie et celle des autres. Soyez prudent pendant les fêtes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *