Renault Twin’Z : la R5 renaît de ses cendres en 2014 !

Avec le concept Twin’Z, un délicat parfum seventies plane sur la marque au losange et rappelle les belles heures insouciantes de la R5. Un style rétro-design, des couleurs phosphorescentes et un zeste d’équipements futuristes, la Twin’Z ne laisse pas indifférent quand on la croise sur le pont parisien de Bir-Hakeim. Notre rédaction vous amène au cœur d’un concept car fantasque, véritable bouffée d’oxygène dans le paysage automobile français, rongé par la crise. Avec en bonus, une petite surprise en fin d’article.

[divider]

Twin’Z, le style rétro chic, la R5 du 21ème siècle

Printemps 2013. Les oiseaux gazouillent sur les branchages des saules pleureurs, les journées rallongent, les arbres verdissent à vue d’œil et le renouveau sonne à la porte de la marque au losange. Avec cette étude de style, Renault fait renaître la R5, comme un phœnix. Celle qui a fait les beaux jours des familles françaises de 1972 à 1984 est sur le point de revenir sur le devant de la scène. La Twin’Z adopte une ligne similaire à la vieille citadine comme l’atteste l’inclinaison de la lunette arrière. Une madeleine de Proust qui a tout l’air de vouloir reprendre le même chemin, et pourquoi pas le même succès de son ancêtre, écoulé à l’époque à 5 500 000 exemplaires pendant sa commercialisation.

La Renault 5, star des années 80

 

C’est un segment où il faut être différent et rebelle.

Pourquoi faire du neuf avec du vieux ? Selon Laurens Van Den Acker, directeur du design Renault, le rétro-design est devenu une valeur sûre. Dans une interview accordée au magazine Auto Moto (N°211, juin 2013) le nouvel homme fort de la marque au losange ne cache pas son enthousiasme pour cette nouvelle mode : « Renault a une histoire très riche dans les petites voitures qui sont devenues iconiques (R5, Twingo, Clio). Nous ne voulons pas faire de rétro design très fidèle mais plutôt nous inspirer du passé. C’est un segment où il faut être différent et rebelle. (…) Nous allons chercher des émotions du passé car beaucoup de Français ont grandi dans des petites Renault ».

La marque française avec la Twin’Z s’infiltre donc, avec quelques années de retard il est vrai, dans la mouvance de la nostalgie automobile, galaxie déjà peuplée de plusieurs pépites rétro à l’instar de la Fiat 500, la Coccinelle ou la Mini, toutes trois couronnées de succès en Europe. Une faille spatio-temporelle. Un Retour vers le Futur. Une brèche dans laquelle la Twin’z, du long de ses 3m63, compte bien s’engouffrer, équipée en plus d’un moteur électrique de 68ch, à l’heure où l’or noir disparaît de notre planète.

[divider]

Un phœnix sur 4 roues aux plumes futuristes

Avant de prendre son envol sous l’appellation Twingo 3 à l’été 2014, la Twin’Z promet de ne pas se reposer sur les lauriers du passé. De belles surprises technologiques, concoctées par le designer britannique Ross Legrove, parsèment l’habitacle du concept car.

  • L’habitacle. Dans un intérieur avant-gardiste aux reflets lapis-lazuli, serti de diodes fluorescentes, la sobriété est pourtant de mise. Tout est épuré. A la place de la console centrale, une tablette tactile regroupe toutes les fonctions (Musique, réglages des sièges, climatisation, enclenchement du moteur…).L’excentrique designer anglais pousse le vice de la sobriété futuriste à l’extrême, avec un immense toit en verre.
  • La motorisation. Pour ce qui est du moteur, là aussi, l’étonnement est au rendez-vous : le petit moteur électrique loge à l’arrière de la voiture. Et ce procédé sera repris sur la Twingo 3 de série. La Twingo. Celle que l’on appelle la Grenouille depuis 1993 va donc pour la première fois accueillir dès 2014 un moteur à l’arrière de la voiture, comme l’actuelle Smart ForTwo. Cette plateforme inédite pour une petite citadine française a une raison simple : Renault collaborera avec Daimler et plus particulièrement avec Smart, qui possède déjà des moteurs arrière. La puissance allemande au service du rétro design français. Un savoureux mélange osé, qui, s’il est juste dosé, pourra créer une osmose sans que l’ardoise ne soit trop salée. Le prix d’appel de la Twingo 3 serait d’après les premières estimations de 8000€.

Un style rétro-design, des couleurs phosphorescentes et un zeste d'équipements futuristes.

Un style rétro-design, des couleurs phosphorescentes et un zeste d’équipements futuristes.


Des sièges en cordage évoquant un filet de pêche. Ambiance aquatique dans la Twin'Z

Des sièges en cordage évoquant un filet de pêche. Ambiance aquatique dans la Twin’Z


La lunette arrière ne vous rappelle pas une certaine R5 ?

La lunette arrière ne vous rappelle pas une certaine R5 ?

[divider]

La Twin’Z, un feu de paille ou d’artifice ?

Le problème avec les concepts car, c’est que l’on est souvent déçu quand le modèle de série débarque quelques mois plus tard. Pourtant, l’heure de la révolte a sonné chez Renault dont les ventes mondiales ont faibli en 2012 avec 2 124 773 ventes (-6% par rapport à 2011). Il est temps de lancer de nouveaux concepts et prendre des risques.

Preuve en est, la récente apparition sur nos routes de la volcanique Renault Captur. Ce cross-over fait renaître dans le subconscient des automobilistes le fantôme d’une certaine Avantime boudée au début des années 2000.

captur

Ce style assumé et charismatique qui manquait cruellement aux Renault de la fin des années 2000 (Twingo 2, Clio 3…) va continuer à se régénérer. 2 nouveaux modèles très forts vont se lancer sur les bitumes d’ici 2016.

Le Renault SUV Compact fin 2014 aura la lourde tâche de faire oublier les échecs de la Scénic RX4 (2000) et du Koleos (2008).

suv

Nous vous avions promis une surprise de taille pour la fin de l’article. Elle ferait presque office d’une voiture de James Bond… L’Alpine ! Oui, vous ne rêvez pas, la légendaire sportive de Renault devrait faire renaître d’ici 2016 la célèbre marque. Découvrez une photo du concept car en avant première sur Blog Auto Moto.

 suv

Avec toutes ces nouveautés futuristes, à quand la voiture volante chez Renault ? Ne mettons pas la charrue avant les bœufs, mais le renouveau de Renault est bel et bien lancé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *