Voiture préparée pour l’hiver : 6 points à vérifier

bébé voiture neigeVous voilà prêt à ressortir la doudoune et à dégainer la cold cream. Pour votre voiture aussi, l’arrivée de l’hiver et la baisse des températures induit certaines précautions à prendre.

Par où commencer ?

Contrôler la pression des pneus

Rendez-vous à la station de gonflage pour vérifier le gonflage et l’équilibrage de vos pneus (dont vous avez contrôlé l’usure). Plus le mercure est bas, plus la pression mesurée est faible. Pour rouler à bonne pression en hiver, il est conseillé de relever de 0,2 bar à froid la pression d’usage. Vous êtes novice en la matière ? Faites redescendre la pression… les valeurs de référence sont souvent indiquées sur un autocollant, sur la tranche portière du côté conducteur. Pensez à contrôler également votre roue de secours (usure et gonflage) !

Vérifier la batterie

A partir de 3 ans et surtout au-delà de 5 ans, il est fortement conseillé de la changer.

Mise à rude épreuve par le froid, une batterie faiblarde peut rendre difficile (voire impossible) le démarrage de votre auto ! Voilà pourquoi il est important de la tester.

Priorité n°1 : je teste la charge et la tension de la batterie

Pour cela, j’utilise un voltmètre (qui coûte en moyenne 10 euros). Attention ! Pour éviter un court-circuit fatal, je retire tout objet métallique (bague, bracelet…). Sachez qu’en dessous de 12,5 volts, votre batterie commence à se décharger et risque un jour de vous lâcher.

Priorité n°2 : je veille à l’état des cosses de la batterie

Ce sont elles qui permettent le transfert du courant électrique vers les différents circuits d’une voiture. Pour être efficaces, elles doivent être bien serrées et propres. Un dépôt sur les cosses ? Il s’agit de sulfate, qui peut induire des défaillances. Que dois-je faire ? Je nettoie les cosses de batterie avec une brosse métallique. Et seulement après les avoir revissées, je les graisse (graisse universelle). Cela retardera la formation de sulfate.

Contrôler les niveaux des liquides présents dans le moteur

Moteur à froid, muni d’un chiffon, je contrôle les niveaux d’eau, du lave-glace, (antigel impératif !), du liquide de refroidissement (antigel impératif !) et d’huile.
Si ma voiture à une direction assistée, le liquide correspondant.

Vérification de l’huile. Retirez la jauge. Après l’avoir essuyée avec un chiffon, replongez-la dans le réservoir et ressortez-la

Vérification de l’huile. Retirez la jauge. Après l’avoir essuyée avec un chiffon, replongez-la dans le réservoir et ressortez-la

 

Le niveau de liquide doit être compris entre les deux indicateurs. Complétez le réservoir sans dépasser le repère maximum sous peine d’endommager le moteur.

Le niveau de liquide doit être compris entre les deux indicateurs. Complétez le réservoir sans dépasser le repère maximum sous peine d’endommager le moteur.

Important ! Posez-vous la question de la vidange avant les grands froids de l’hiver.
Tous les 15 000 à 30 000 km ou tous les 6 mois, il est nécessaire de faire une vidange, pourquoi pas maintenant ? Il est peut-être nécessaire de purger également le circuit de refroidissement, tout simplement pour éviter une surchauffe du moteur susceptible d’entraîner la détérioration du joint de culasse et vous épargner ainsi un coût dispendieux !

Contrôler l’éclairage, pour bien voir et être vu

En hiver, nous bénéficions de 8h de jour. Vérifiez donc le réglage et le bon fonctionnement de toutes les positions. Et procédez à un nettoyage au chiffon doux et au changement des ampoules (par paire) si nécessaire.

Vérifier les essuie-glaces

Changez-les si ces derniers montrent le moindre signe de fatigue.

Dégivreur et chauffage

Des évidences… mais assurez-vous qu’ils fonctionnement parfaitement !

rétro givré

Les 4 conseils de la rédac’

1. Appliquez de la cire pour protéger la peinture de votre auto

Un véhicule tout beau, tout propre et qui résistera aux projections de sel !
Après avoir lavé soigneusement votre auto (n’oubliez pas les bas de caisse, le châssis et les passages de roues) vous pourrez appliquer une cire qui va protéger la peinture du givre. Pour ma part, je préfère appliquer de la cire liquide, la Turtle Wax (environ 12 euros) à l’aide d’un embout en mousse ou d’un chiffon microfibre. J’attends une petite demi-heure et je passe le chiffon en douceur. Titine brille de tous ses feux !

2. Pulvérisez un produit de protection sur les joints des portières

Certains utilisent de la glycérine, cela reste à tester !

3. En prévention du gel

Pour une voiture qui dort dehors, vaporisez sur les vitres et le pare-brise un mélange de vinaigre blanc et d’eau (2/3, 1/3 pour le dosage) et/ou prévoyez une bâche de protection.

4. Faites le plein régulièrement

L’hiver, pensez à garder un réservoir toujours rempli au minimum de moitié. Pourquoi ? Parce que c’est une garantie contre le gel dans les durites du circuit.

Pense pas bête !

Les indispensables à conserver dans son coffre de voiture l’hiver !

  •  Chiffons
  • Raclette (nettement plus efficace que la carte bancaire, je vous l’assure !)
  • Bombe anti-givre (à utiliser en complément de la raclette si la couche de givre est importante !)
  • Produit de protection pour les joints des portières
  • Lampe de poche
  • Gants
  • Câbles de démarrage
  • Chargeur de batterie
  • Chaînes ou chaussettes
  • Liquide de refroidissement
  • Liquide lave-glace antigel
  • Huile de moteur
  • Un peu de sel de route (ou à défaut de la litière pour chat) Si vous êtes bloqué(e) dans la neige, en répandre devant vos roues motrices peut vous sauver la mise.

 

 

 

 

Comments

  1. florian says

    Pour éviter de patiner dans la neige on peut aussi essayer les tapis de la voiture (à placer devant les roues motrices), les australiens font ça dans le sable avec leurs 4*4, ça doit marcher aussi dans la neige non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *