Roule Titine !
Image default
Code de la route et règlementation

Fourrière à Paris : Des frais qui font mal au porte-monnaie

Vous êtes nombreux à avoir déjà connu la désagréable surprise de retrouver votre véhicule à la fourrière. Le problème est d’autant plus important dans la capitale française, où le stationnement peut vite devenir un casse-tête. Dans cet article, nous allons vous détailler les frais liés à la mise en fourrière de votre véhicule et vous donner quelques astuces pour éviter ce type de situation.

Les frais de la fourrière : un véritable enjeu financier

Il est essentiel de comprendre comment fonctionne la tarification des frais de fourrière pour éviter de se retrouver dans une situation financière précaire. En effet, la mise en fourrière d’un véhicule peut coûter cher, surtout si vous ne récupérez pas rapidement votre bien.

Les frais de base

Lorsque votre véhicule est emmené à la fourrière, vous devrez vous acquitter des frais suivants :

  1. Les frais d’enlèvement : ils correspondent au coût de l’opération de mise en fourrière et varient en fonction du type de véhicule. Pour un véhicule léger, comptez environ 150€.
  2. Les frais de garde : ces frais sont calculés par journée de présence à la fourrière et s’élèvent à 6€ par jour pour un véhicule léger.
  3. Les frais d’expertise : après 3 jours à la fourrière, un expert intervient pour vérifier l’état du véhicule. Cette expertise coûte environ 61€.

Les frais supplémentaires

En plus des frais mentionnés ci-dessus, d’autres frais peuvent s’ajouter en fonction de la situation :

  1. Les frais de sortie : si votre véhicule a été immobilisé suite à une infraction, vous devrez régler une amende dont le montant varie selon la gravité de l’infraction (de 35€ à 375€).
  2. Les frais de remorquage : en cas de récupération de votre véhicule en dehors des heures d’ouverture de la fourrière, des frais de remorquage peuvent être facturés.

frais fourrière

Comment éviter la mise en fourrière de son véhicule ?

Si les frais de fourrière peuvent rapidement devenir un gouffre financier, il existe heureusement quelques astuces pour éviter de retrouver son véhicule à la fourrière.

Bien choisir son stationnement

La première règle pour éviter la mise en fourrière de son véhicule est de bien choisir son emplacement de stationnement. À Paris, cela peut s’avérer compliqué, mais il est important de respecter les zones de stationnement autorisées et de ne pas se garer sur un emplacement réservé ou gênant.

A lire aussi :   Convertir 1 mph en km/h : la méthode

Respecter les règles de circulation

Les infractions au code de la route peuvent entraîner l’immobilisation de votre véhicule et sa mise en fourrière. Veillez donc à respecter les limitations de vitesse, les feux tricolores, les règles de priorité et les autres règles de circulation pour éviter cette situation.

Utiliser des applications mobiles

Plusieurs applications mobiles permettent aujourd’hui de faciliter le stationnement en ville et d’éviter les zones à risque. Certaines vous indiquent les emplacements libres à proximité, d’autres vous permettent de régler votre stationnement à distance. N’hésitez pas à vous en servir pour vous faciliter la vie et éviter les mauvaises surprises.

Les recours possibles en cas de mise en fourrière

Si votre véhicule est malheureusement mis en fourrière, sachez que vous disposez de recours pour contester cette décision ou obtenir une réduction des frais à payer.

Contester le bien-fondé de la mise en fourrière

Vous pouvez contester la légalité de la mise en fourrière auprès de la préfecture de police. Pour cela, vous devrez fournir les preuves nécessaires : photos de l’emplacement, témoignages, etc. Si votre contestation est acceptée, la fourrière devra vous restituer votre véhicule sans frais.

Demander une remise gracieuse des frais

Si vous êtes dans une situation financière difficile, vous pouvez demander une remise gracieuse des frais de fourrière auprès de la préfecture de police. Cette demande doit être motivée et accompagnée des justificatifs de votre situation financière.

La mise en fourrière d’un véhicule à Paris peut engendrer des frais importants pour les automobilistes. Il est donc primordial de respecter les règles de stationnement et de circulation pour éviter cette situation coûteuse. Si votre véhicule est mis en fourrière, n’hésitez pas à explorer les recours possibles pour contester ou réduire les frais à payer.

A LIRE AUSSI

Vignette Crit’air : la pastille est-elle obligatoire pour rouler ?

Prix d’un panneau de signalisation : ce qu’il faut savoir

Péage moins cher : comment payer moins cher l’autoroute ?

Nolwenn de la Ghesquière

Laissez un commentaire