Roule Titine !
Image default
Confort et d'aide à la conduite

Feux diurnes et feux de position : quelles différences ?

Les professionnels de l’automobile et les conducteurs sont souvent confrontés à une question : quelle est la différence entre les feux diurnes et les feux de position ? Si vous êtes également curieux de connaître les spécificités de ces deux types de feux et leur utilité, cet article détaillé et informatif est fait pour vous. Nous développerons notamment les caractéristiques, l’utilité et la réglementation qui entourent ces deux types de feux. Soyez attentifs, nous allons éclairer vos lanternes !

Caractéristiques des feux diurnes

Les feux diurnes, également appelés feux de jour, sont des dispositifs d’éclairage spécifiques pour les véhicules. Ils sont conçus pour améliorer la visibilité des véhicules pendant la journée, mais ne sont pas destinés à éclairer la route. Les feux diurnes sont placés à l’avant du véhicule, généralement en dessous ou autour des phares, et émettent une lumière blanche ou jaune.

Leur intensité lumineuse est moindre que celle des phares, afin de ne pas éblouir les autres usagers de la route. En Europe, la réglementation impose une intensité comprise entre 400 et 1200 candelas pour les feux diurnes à LED. Les feux diurnes s’allument automatiquement dès que le moteur est en marche et s’éteignent lorsque les feux de croisement sont activés.

Ces feux sont devenus obligatoires sur les nouveaux véhicules depuis 2011 en Europe, et leur utilisation est de plus en plus répandue à travers le monde. Les études montrent qu’ils réduisent significativement les accidents de la route en améliorant la visibilité des véhicules.

Caractéristiques des feux de position

Les feux de position, quant à eux, sont des dispositifs d’éclairage de signalisation, placés à l’avant et à l’arrière des véhicules. Ils sont également appelés veilleuses ou feux de stationnement. Leur objectif principal est de signaler la présence du véhicule lorsqu’il est arrêté ou en stationnement, notamment la nuit ou dans des conditions de faible visibilité.

Les feux de position avant émettent une lumière blanche ou jaune, tandis que les feux de position arrière diffusent une lumière rouge. Leur intensité lumineuse est bien inférieure à celle des feux diurnes, se situant généralement entre 4 et 60 candelas. Ils sont activés manuellement par le conducteur, en tournant généralement le commodo situé sur le volant.

La réglementation française impose d’utiliser les feux de position lorsque le véhicule est stationné sur une route peu éclairée, hors agglomération, et lorsque la visibilité est insuffisante (brouillard, pluie, etc.).

A lire aussi :   10 meilleures voitures pour les nouveaux conducteurs

feu diurne

Utilité et réglementation des feux diurnes et des feux de position

L’utilité principale des feux diurnes est d’accroître la visibilité des véhicules pendant la journée, afin de prévenir les accidents. Ils permettent notamment de rendre les véhicules plus visibles pour les autres usagers de la route, en particulier dans des conditions de luminosité variable.

Les feux de position, eux, ont pour mission de signaler la présence d’un véhicule stationné ou circulant à faible allure, principalement la nuit. Ils facilitent ainsi la perception des autres usagers, en évitant les collisions avec un véhicule mal ou non éclairé.

La réglementation française prévoit quelques règles concernant l’usage de ces feux. Pour les feux diurnes, leur utilisation est obligatoire sur les nouveaux véhicules depuis 2011. Pour les feux de position, leur usage est préconisé lorsque le véhicule est stationné sur une route peu éclairée, hors agglomération, et en cas de mauvaise visibilité.

Conclusion : feux diurnes et feux de position, deux dispositifs complémentaires

Pour résumer, les feux diurnes et les feux de position sont deux dispositifs d’éclairage distincts et complémentaires sur les véhicules. Les feux diurnes améliorent la visibilité des véhicules pendant la journée et participent à la sécurité routière. Les feux de position, quant à eux, signalent la présence d’un véhicule la nuit ou dans des conditions de faible visibilité, évitant ainsi les accidents.

Il est essentiel pour les professionnels de l’automobile et les conducteurs de connaître et de respecter les réglementations en vigueur concernant l’utilisation de ces feux. Cela permet non seulement de garantir leur propre sécurité, mais également celle des autres usagers de la route.

Alors que les feux diurnes et les feux de position présentent des différences notables en termes de caractéristiques et d’utilité, leur objectif commun est de contribuer à une meilleure sécurité sur nos routes.

A LIRE AUSSI

Conduire avec un corset lombaire : c’est possible ? Les règles à connaître !

Conduire plus lentement permet-il d’économiser de l’essence ?

Nolwenn de la Ghesquière

10 meilleures voitures pour les nouveaux conducteurs

Laissez un commentaire