Roule Titine !
Image default
Auto école, stage, permis de conduire

Permis moto en Belgique : 3 conseils pour le réussir sans pépin

Si vous comptez passer un certain temps en Belgique et que l’envie de conduire un cyclomoteur vous prend, il vous faudra passer un permis moto. Celui-ci est composé d’une épreuve théorique puis d’un examen pratique afin d’évaluer si vous êtes aptes à circuler sur les voies de circulation classiques. Dans cet article, on vous donne ainsi 3 recommandations pour que l’obtention de ce permis moto se fasse dans les meilleures conditions pour vous.

Bien avoir en tête les différents types de permis moto

En Belgique, il existe actuellement 4 catégories de permis contre seulement 3 en France : 

  • Le permis AM qui est destiné aux jeunes conducteurs (16 à 18 ans) souhaitant conduire un petit cyclomoteur (45 km/h maximum).
  • Le permis A1 qui s’obtient à partir de 18 ans et qui autorise à circuler avec des motos un peu plus volumineuses (moins de 25 cm3).
  • Le permis A2 qui se passe à partir de 20 ans et qui concerne les motos plus puissantes (entre 11 kW et 35 kW).
  • Le permis A qui s’adresse aux conducteurs de plus de 24 ans et qui permet de monter sur n’importe quel type de motos.

Évidemment, il existe quelques exceptions concernant l’âge de passage. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter ce site pour tout savoir sur le permis moto en Belgique avec des détails précis pour éviter les confusions.

Ne pas sous-estimer l’épreuve théorique

On entend souvent dire que réussir l’épreuve théorique est très facile puisque celle-ci est sous la forme d’un QCM. Pour le permis AM par exemple, il s’agit d’une série de 40 questions parmi lesquelles vous devrez choisir entre A, B et C. Sur le papier, il est vrai que cela paraît enfantin étant donné que ce n’est pas à vous de formuler les réponses.

Toutefois, n’oublions pas que l’examen théorique porte sur un ensemble de thématiques très varié. Et si on vous pose une question technique liée au retrait de point, au montant d’une infraction de roulage d’un certain degré ou encore à un panneau de signalisation peu courant, répondre à l’instinct est très risqué. D’autant plus que le score minimal à obtenir pour être reçu n’est pas de 20/40 (la moyenne), mais 31/40. Sachant que si vous faites une faute grave, vous perdez… 5 points.

A lire aussi :   Le rendez-vous pédagogique du permis de conduire : une étape incontournable vers votre succès !

Ainsi, nous vous recommandons de tout connaître sur le bout des doigts avant de passer l’examen. Vous ferez peut-être une ou deux erreurs d’inattention avec le stress, mais tout devrait bien se passer en théorie si vous êtes sérieux et assidu.

Choisir une auto-école réputée pour les leçons de conduite

Une fois que vous aurez validé l’examen théorique, vous avez jusqu’à 3 ans pour passer l’épreuve pratique. Dans tous les cas, il vous faudra prendre des leçons de conduite de moto avec un instructeur qualifié et pédagogue. Rappelons que vous n’aurez pas la possibilité de vous entraîner seul sur la route puisqu’il vous faut votre permis pour cela ! 

Heureusement, l’immense majorité des instructeurs qualifiés sont compétents dans ce qu’ils font. Toutefois, pour vous éviter une expérience désagréable, n’hésitez pas à comparer les avis de plusieurs écoles de conduite. Celles-ci sont nombreuses en Belgique, autant en profiter !

A LIRE AUSSI

Permis A2 moto : le permis pour conduire des motos 35 KW/47ch

Nolwenn de la Ghesquière

Le rendez-vous pédagogique du permis de conduire : une étape incontournable vers votre succès !

Abigael Reynaut

Comment obtenir un permis de conduire pour motocyclette

Laissez un commentaire