Roule Titine !
Image default
Sécurité routière

Est-il possible de rouler avec les feux de position seuls ?

Dans cet article, nous allons aborder un sujet essentiel pour la sécurité routière : l’éclairage des véhicules et plus particulièrement l’utilisation des feux de position seuls. En tant que conducteurs, il est crucial de bien connaître le code de la route et les règles relatives à l’éclairage pour garantir la sécurité de tous les usagers de la route. Dans la suite de cet article, nous aborderons les différentes situations dans lesquelles l’utilisation de feux de position seuls est autorisée et celles où elle est proscrite.

Les différents types de feux et leurs utilisations

Commençons par un rappel des différents types de feux et leurs utilisations respectives.

Feux de position

Les feux de position, également appelés veilleuses, sont des feux de faible intensité qui servent à signaler la présence du véhicule en stationnement ou en circulation par mauvaise visibilité. Ils sont situés à l’avant et à l’arrière du véhicule. Les feux de position seuls ne sont pas suffisants pour éclairer la route, donc leur utilisation est limitée à certaines situations.

Feux de croisement

Les feux de croisement sont les feux principaux utilisés pour circuler de nuit ou lorsque la visibilité est réduite. Ils permettent d’éclairer la chaussée devant le véhicule sans éblouir les autres usagers. Les feux de croisement doivent être utilisés en agglomération et hors agglomération dès la tombée de la nuit ou lorsque la visibilité est insuffisante.

Feux de route

Les feux de route, également appelés « pleins phares », servent à éclairer la route sur une longue distance. Ils sont utilisés hors agglomération, lorsque la visibilité est bonne et qu’aucun autre véhicule n’est présent en face ou devant le conducteur. Les feux de route doivent être éteints dès qu’un autre véhicule est visible, pour éviter d’éblouir son conducteur.

Feux de brouillard

Les feux de brouillard sont des feux additionnels qui servent à améliorer la visibilité en cas de brouillard, de neige ou de pluie intense. Les feux de brouillard avant sont facultatifs et s’allument en complément des feux de croisement, tandis que les feux de brouillard arrière sont obligatoires et s’allument indépendamment des autres feux.

rouler feux position

Les règles du code de la route concernant l’éclairage

Le code de la route encadre strictement l’utilisation des feux pour assurer la sécurité des usagers et éviter les accidents. Voici les principales règles à respecter en matière d’éclairage :

  • Il est interdit de rouler avec les feux de position seuls en agglomération éclairée, sauf si vous êtes en stationnement.
  • Hors agglomération, vous pouvez rouler avec les feux de position seuls si la visibilité est suffisante et que la route est bien éclairée. Cependant, cette pratique est déconseillée car elle rend le véhicule moins visible pour les autres usagers.
  • Les feux de croisement doivent être allumés dès la tombée de la nuit ou lorsque la visibilité est insuffisante, même en agglomération éclairée.
  • Les feux de brouillard avant ne doivent être utilisés qu’en cas de brouillard, de neige ou de pluie intense. Les feux de brouillard arrière ne doivent être utilisés qu’en cas de brouillard épais ou de neige.
  • Les feux de route ne doivent pas être utilisés en agglomération et doivent être éteints dès qu’un autre véhicule est visible en face ou devant vous, pour éviter d’éblouir les autres conducteurs.
A lire aussi :   Comment faire le bon choix de panneaux de signalisation sans se ruiner

Les conséquences en cas de non-respect des règles d’éclairage

Le non-respect des règles d’éclairage est passible de sanctions, qui vont du simple avertissement au retrait de points sur le permis de conduire. Voici les principales sanctions encourues :

  • Rouler avec les feux de position seuls en agglomération éclairée : une amende de 68 euros et un retrait de 1 point sur le permis de conduire.
  • Utilisation abusive des feux de brouillard : une amende de 35 euros.
  • Circulation avec des feux de croisement défectueux ou mal réglés : une amende de 68 euros et un retrait de 1 point sur le permis de conduire.
  • Circulation avec des feux de position défectueux ou mal réglés : une amende de 68 euros.

Pour conclure, il est possible de rouler avec les feux de position seuls uniquement dans certaines situations précises, comme hors agglomération lorsque la visibilité est suffisante et que la route est bien éclairée. Cependant, cette pratique est déconseillée car elle rend le véhicule moins visible pour les autres usagers. Il est important de respecter les règles du code de la route en matière d’éclairage pour garantir la sécurité de tous les usagers et éviter les sanctions. En cas de doute, il est préférable d’utiliser les feux de croisement, qui offrent une meilleure visibilité et réduisent les risques d’accident.

A LIRE AUSSI

Accident de la route : que risquez-vous si vous en êtes responsable ?

Apolline Venne

Les feux de position : une sécurité pour une meilleure visibilité sur la route

Jean de Chénerilles

Que sont les feux de détresse dans une voiture ? Quand faut-il les allumer ?

Nolwenn de la Ghesquière

Laissez un commentaire