Roule Titine !
Image default
Bricoler son véhicule et tuning

Personnalisation de plaques d’immatriculation : avantages, possibilités et limites

Personnaliser un véhicule est une décision qui peut être envisagée principalement pour des raisons d’esthétique. Cependant, cela est fortement encadré par le gouvernement français afin que les propriétaires ne compromettent pas leur propre sécurité. Il importe donc de se renseigner sur les possibilités, les limites et les avantages d’une telle pratique. Abordons davantage le sujet dans le corps de cet article.

Avantages de la personnalisation des plaques d’immatriculation

Une plaque auto personnalisée permet d’apporter une touche unique à l’apparence de votre véhicule. Ainsi, vous le démarquez des autres tout en respectant les règles établies. En termes de personnalisation, les options de modifications autorisées offrent la possibilité de retoucher aussi bien le fond que la forme de la plaque.

Les règles à suivre pour personnaliser une plaque d’immatriculation homologuée

Les possibilités de personnalisation des plaques d’immatriculation homologuée en France sont nombreuses. Elles doivent être suivies de façon rigoureuse afin de ne pas transgresser la loi. Aujourd’hui, les propriétaires de véhicules sont autorisés à modifier le numéro de département et le logo situé sur le côté gauche de la plaque d’immatriculation auto. Ils peuvent ajouter la couleur de leur choix et le texte au niveau de la bavette localisée sous le numéro d’immatriculation de la plaque arrière.

Par ailleurs, le matériau de cet accessoire d’identification peut subir des modifications. Il est permis de choisir entre l’aluminium, le PVC ou le plexiglas. Sur le territoire français, les réglementations obligent tout propriétaire de véhicules à afficher le logo de l’Union européenne illustrant le cercle des 12 étoiles à 5 branches. Ayez l’obligeance de représenter la lettre F en dessous du logo au niveau de la partie droite de la plaque minéralogique.

Les réglementations qui encadrent la personnalisation de ces accessoires d’identification concernent également la couleur des lettres et celle du fond. Idéalement, il est recommandé que les coloris employés pour customiser la plaque d’immatriculation soient le noir et le blanc. Par défaut, la police des caractères recommandée est le « bâton ou l’antique ».

La taille et l’épaisseur des inscriptions ne devraient pas excéder respectivement 75 millimètres et 39 millimètres. Par ailleurs, la plaque d’immatriculation auto est censée faire 52 cm de long sur 11 cm de large. En ce qui concerne les véhicules 4×4 et les camions, ces mensurations peuvent changer. Le propriétaire a la possibilité de commander une plaque d’immatriculation de 27,5 cm de long et 20 cm de large.

personnalisation plaques

Les règles à suivre pour la personnalisation d’une plaque d’immatriculation non homologuée

Avant toute chose, rappelons qu’il est illégal de conduire sur la voie publique un véhicule dont la plaque d’immatriculation n’est pas homologuée. Toute personne qui va à l’encontre de cette loi encourt de graves sanctions. Toutefois, certains propriétaires décident quand même d’exploiter la faille de cette réglementation. Ce qui leur permet de customiser un véhicule qui ne sert pas sur la voie publique avec une plaque d’immatriculation non homologuée.

A lire aussi :   Changer les ampoules modus sans démonter les pare chocs

Dans ce cas précis, ils s’affranchissent de toutes les règles énoncées plus haut. Ceci explique pourquoi certains véhicules arborent une plaque d’immatriculation très extravagante. Ces propriétaires ont la possibilité de faire preuve de créativité en choisissant :

  • La taille de la plaque d’immatriculation ;
  • La couleur et le type des lettres à utiliser pour la personnalisation de la plaque d’immatriculation ;
  • Le positionnement du texte principal de la plaque d’immatriculation ;
  • Les dimensions de la nouvelle plaque d’immatriculation ;
  • Le coloris et l’image de fond ;
  • Le niveau d’opacité de la teinte.

Voilà autant de possibilités envisageables tant que l’usage du véhicule reste privé.

Est-il possible de personnaliser son véhicule avec un sticker ?

Toujours pour apporter une touche unique à leur véhicule, nombreux sont les propriétaires qui ont déjà envisagé de customiser la nouvelle plaque d’immatriculation avec un sticker ou logo. Il s’agit là d’une pratique fortement proscrite sur le territoire français, en particulier si cela concerne des véhicules à conduire sur la voie publique. Cette interdiction trouve sa justification sur plusieurs plans.

En effet, les stickers ne permettent pas la reconnaissance du véhicule. Ils sont également perçus comme des éléments qui discréditent l’aspect sécuritaire que revêt la plaque d’immatriculation pour les véhicules. L’ajout de stickers sur cet accessoire d’identification de voiture altère ses propriétés réfléchissantes, ce qui baisse drastiquement sa visibilité lorsque les conditions d’éclairage sont faibles. Il pourrait en résulter des accidents qui auraient pu être évités.

À quels risques êtes-vous exposés en cas de non-respect des réglementations ?

Un propriétaire de véhicules possédant une plaque d’immatriculation personnalisée non conforme aux normes en vigueur est exposé à des sanctions lors d’un contrôle routier. Après être rappelé à l’ordre, il écope d’une contravention de classe 4. Cela se traduit par une amende forfaitaire estimée à 135 €. En fonction de certains facteurs, cette pénalité peut être réduite à 90 € ou augmenter jusqu’à 375 €. L’amende pourrait s’élever à 750 € si éventuellement l’affaire est portée devant la cour de justice. Notifions aussi qu’en cas de circulation sans plaques d’immatriculation, le propriétaire de la voiture s’expose à une contravention de classe 4.

A LIRE AUSSI

13 accessoires automobiles que les propriétaires de voitures doivent avoir

L’impact des modifications de véhicule sur votre assurance

Nolwenn de la Ghesquière

Diagnostic automobile : quel est l’intérêt d’une valise de diagnostic ?

Laurine Bouttot

Laissez un commentaire