Roule Titine !
Image default
Voiture électrique et hybride

Véhicules électriques : la qualification IRVE, à quoi ça sert ?

La course aux véhicules électriques implique l’implantation de nombreux points de recharge partout dans le pays. Pour assurer la sécurité des biens et des personnes, le gouvernement impose désormais la certification IRVE à tout électricien qui souhaite installer des bornes de chargement. De quoi est-il question ? Et à quoi sert-elle ?

La qualification IRVE, qu’est-ce que c’est ?

En France, l’installation de bornes de recharge pour voiture électrique est strictement réglementée. Selon le décret n° 2017-26 du 12 janvier, seul un professionnel qui détient la qualification IRVE peut mettre en œuvre un tel projet. L’Infrastructure de Recharge de Véhicules Électriques (IRVE) est une certification délivrée uniquement à des professionnels qui se forment aux techniques d’installation de bornes électriques. Après l’obtention du titre, ils ont la possibilité d’implanter les bornes dans les domaines privés et publics. La certification garantit que les équipements installés sont de bonne qualité et peuvent recharger efficacement les véhicules sans créer de surtensions.

Les points de recharge ont souvent une puissance minimale de 3,7 kW pour bénéficier d’une belle performance. Pour des besoins de réparation ou toute autre opération liée aux bornes, la loi exige également que ce soient les électriciens IRVE qui s’en occupent.

Par ailleurs, la qualification est octroyée uniquement aux spécialistes en électricité certifiés, diplômés et expérimentés. Si possible, d’autres techniciens ou opérateurs qui souhaitent se lancer dans les bornes de recharge peuvent également s’inscrire. Néanmoins, la maîtrise des bases en électricité est une obligation pour prétendre à cette formation. Pour les clients, faire appel à un tel professionnel est gage de sécurité et de crédibilité.

formation électricien certifié IRVE

Comment obtenir cette qualification ?

La certification IRVE est délivrée après une formation organisée par les structures de normalisation. L’aspirant à cette accréditation peut se former en une semaine au plus s’il possède tous les pré-requis exigés par les organismes compétents. Pour être éligible à la formation IRVE, l’entreprise « électricien » doit être en mesure de présenter des preuves d’expérience dans le domaine. Pour cela, elle doit posséder une attestation et au moins deux références de travaux d’installation de bornes de recharge qui datent de moins de quatre années. Mais pour les professionnels qui n’ont pas de références, la loi les autorise à demander une mention probatoire valable pour 2 ans. Au terme de ces deux années, ils ont l’obligation d’apporter des justificatifs d’installation.

A lire aussi :   Voyager avec votre voiture électrique - Voici ce qu'il faut prendre en compte

En revanche, les entreprises qui ne sont pas qualifiées « électriciens » ont la possibilité de déposer directement un dossier pour l’obtention de l’IRVE. Mais, parallèlement, elles doivent aussi demander une mention probatoire de deux ans dans les éclairages publics, solaires photovoltaïques ou en installations électriques domestiques et professionnelles.

Par ailleurs, pour être sûr d’avoir l’accréditation pour faire cette prestation, le professionnel en formation doit être en mesure d’utiliser parfaitement certains équipements tels que le vérificateur d’absence de tension. De même, il doit manipuler efficacement le mesureur de terre ainsi que le contrôleur universel, de phases, de continuité, d’isolement et de déclenchement différentiel.

Pourquoi suivre une formation IRVE ?

La recharge électrique d’un véhicule est une opération délicate qui mérite d’être réglementée. Au-delà de 3,7 kW, toute manipulation électrique est très risquée. En imposant l’accréditation IRVE, l’État contrôle mieux ce secteur et limite les dégâts qui proviennent directement de la mauvaise installation de ces dispositifs. Les professionnels possèdent toutes les compétences adéquates pour mettre en place une borne qui respecte les normes. Quand survient alors un problème de dysfonctionnement ou de surtension, il est plus facile de situer les responsabilités et de remonter facilement au professionnel en charge de l’installation du dispositif.

D’un autre côté, détenir une accréditation IRVE est important pour asseoir sa notoriété et gagner la confiance de la clientèle. En tant que professionnel, vous avez désormais l’assurance d’exercer votre profession en toute légalité, conformément à la réglementation en vigueur.

De plus, selon les estimations, les véhicules à motorisation devraient normalement être supprimés de la circulation d’ici à 2040. Cela signifie que seule la mobilité électrique sera autorisée, ce qui représente un gros marché. Le marché de l’installation de bornes de recharge est donc un secteur florissant. Toute entreprise qui veut être compétitive dans ce domaine a tout intérêt à obtenir la certification pour exercer pleinement.

Pourquoi faire appel à un installateur certifié IRVE ?

Faire appel à un professionnel IRVE pour installer une borne de recharge est essentiel pour maintenir un bon niveau de sécurité. Le spécialiste reçoit une formation complète sur tout ce qui concerne ce domaine. Il peut vous aider à choisir le type de borne qui convient parfaitement à votre installation électrique et à la région. Ses compétences sont aussi essentielles pour faire une installation efficace et sans ambiguïté en copropriété.

Pour les personnes qui possèdent un parking ouvert, nous vous recommandons aussi de faire appel à un électricien IRVE pour définir l’emplacement adéquat. Il doit analyser le sens de l’écoulement de l’eau, les directions du vent et tous les facteurs susceptibles de mettre en péril l’installation.

A lire aussi :   Qui peut conduire un véhicule électrique et quels sont les prérequis

De même, pour ne pas perdre les garanties, les clients sont obligés de confier la mise en place de leurs bornes à un professionnel légal. Les compagnies d’assurance auto et d’habitation exigent une conformité pour réduire les risques d’accident. Par exemple, en cas d’incendie provoqué par une borne non réglementaire, l’assurance n’indemnise pas les victimes. Le certificat de conformité est donc essentiel pour faire valoir vos droits au besoin. D’un autre côté, ce professionnel vous apporte une grande quiétude grâce à son savoir-faire avéré. Vous profitez d’une installation performante et durable, ce qui réduit vos dépenses à l’avenir. Vous pouvez aussi profiter d’un service d’entretien de grande qualité et d’une grande réactivité quand une intervention est nécessaire sur votre dispositif de recharge.

recharge d'une voiture électrique

Les différents niveaux de qualifications IRVE

Les qualifications IRVE se font en trois niveaux. L’accès à un niveau supérieur impose la validation du palier précédent.

Le 1er niveau pour les installations de bornes de recharge électrique

Le niveau 1 est destiné à l’installation de bornes de recharge limitées à 11 kW et sans configuration spécifique pour la supervision ou la communication. Il permet de répondre aux besoins d’installations domestiques ou pour les petites entreprises. Cette formation se déroule en une journée dans la majorité des structures. Elle est accessible aux personnes en situation de handicap capables d’exercer les tâches basiques d’un électricien. Préférez surtout les formations en présentiel qui vous offrent la possibilité de faire des expériences pratiques.

Le niveau II pour les installations de bornes de recharge communicantes limitées à 22 kW

La formation IRVE de niveau 2 convient aux installations de bornes de recharge jusqu’à 22 kW avec configuration de bornes communicantes et supervision de stations. Elle dure deux jours environ et est uniquement accessible à ceux qui ont validé le niveau 1. Les compétences acquises ici permettent à l’électricien d’intervenir sur de grands projets pour les multinationales ou les entreprises à fort impact. Cette accréditation peut aussi favoriser la sélection sur un projet d’ordre public. À l’issue de la formation, vous saurez paramétrer un gestionnaire de bornes et concevoir une grappe avec communication embarquée.

Le niveau III pour les installations de bornes de plus de 22 kW

Il s’agit du dernier niveau d’accréditation IRVE que peut avoir un professionnel en installation de bornes de recharge. Il permet d’acquérir les compétences adéquates pour installer un système de plus de 22 kW. La formation est aussi dispensée sur deux jours et est uniquement accessible aux personnes qui ont validé les sessions 1 et 2. Ici, vous devez maîtriser au préalable les méthodes de conception et de calcul des installations en électricité. De même, il est important d’avoir des pré-réquis sur les installations en courant continu, les réseaux informatiques, les règles de sécurité…

A lire aussi :   Peut-on faire installer une borne de recharge dans une copropriété ?

A LIRE AUSSI

Smart #3 : la nouvelle voiture électrique qui redéfinit la commodité et l’éco-durabilité

Jean de Chénerilles

Ferrari : la marque va faire rouler une voiture électrique pour 2025

Basile Boulianne

Financement de l’achat de bornes de recharge : que savoir ?

Basile Boulianne

Laissez un commentaire