Catégories
Infos pratiques

Avantages et inconvénients de la suspension du front indépendant

Il y a de fortes chances que votre voiture soit équipée d’un système de suspension avant indépendante. Qu’est-ce que ce système, et quels sont ses avantages et ses inconvénients ? Cet article répondra à ces interrogations.

Le saviez-vous ?

Le système de suspension avant le plus utilisé, notamment dans les voitures européennes, est la jambe de force MacPherson, mise au point par Earle S. MacPherson de General Motors, dès 1947

La suspension avant d’un véhicule est un système de suspension qui a été développé par Earle S. MacPherson.

La suspension d’un véhicule est peut-être le paramètre le plus important pour juger de ses performances. Pensez-y : à quoi sert d’avoir une voiture avec des centaines de chevaux et des milliers de litres sous le capot, si vous ne pouvez pas la contrôler. De plus, si votre voiture ne peut pas absorber les chocs de la route, personne ne voudra la conduire. Il est donc clair qu’il est très important que votre véhicule soit équipé du bon système de suspension.

De les jours, le système de suspension avant indépendant est devenu populaire dans de nombreux types de véhicules différents. Elle a largement remplacé l’ancienne suspension à essieu rigide, qui ne trouve plus que des applications limitées et spécifiques. Dans les lignes qui suivent, nous allons d’abord découvrir ce que signifie un système de suspension indépendant, puis nous aborderons les avantages et les inconvénients du système de suspension avant indépendant.

Qu’est-ce qu’une suspension indépendante ?

La suspension indépendante est une configuration de suspension dans laquelle chacune des roues d’un essieu est autorisée à se déplacer librement (indépendamment de l’autre). Ceci est différent du fonctionnement du système de suspension à essieu rigide, dans lequel, le mouvement d’une roue est dépendant du mouvement de l’autre sur l’essieu.

Il existe essentiellement trois types différents de configurations de suspensions indépendantes – la suspension avant indépendante, la suspension arrière indépendante et le système totalement indépendant dans lequel les quatre roues ont des mouvements indépendants. La plupart des voitures modernes emploient le système de suspension avant indépendante.

avantage suspension front indépendant

Avantages de la suspension avant indépendante

Meilleure tenue de route et virage

En virage, une force centrifuge se crée dans les véhicules à ressorts. Cela conduit à la formation d’un couple de roulis qui fait basculer la carrosserie du véhicule vers l’extérieur. Ce roulis de la carrosserie est contré par le couple résistant produit par les ressorts de la suspension. L’ampleur de ce couple résistant est donnée par le produit des forces de réaction des ressorts et de la distance effective entre eux.

Dans le système de suspension de type poutre-essieu, la distance maximale entre les ressorts dépend de la largeur du châssis où sont fixées les manilles de support. En revanche, dans le cas d’une suspension indépendante, qui utilise une liaison par bras transversal, la distance effective est égale à la voie des roues du véhicule, qui est généralement supérieure à la largeur du châssis. Cela permet d’utiliser des ressorts plus souples sans affecter le roulis de la carrosserie. Les ressorts souples réagissent aux déformations de la route, même infimes, en amortissant le choc, ce qui améliore la qualité de conduite du véhicule.

Une meilleure stabilité et une meilleure direction.

Dans une suspension rigide, comme les deux ressorts sont interconnectés, lorsqu’une roue trottine ou rebondit, l’ensemble de l’essieu s’incline. La roue opposée s’incline alors soit vers l’intérieur, soit vers l’extérieur, ce qui l’empêche de continuer à rouler en ligne droite. Cet effet, appelé « bump steer », peut provoquer un déséquilibre et réduire le contrôle de la direction. En outre, les essieux rigides sont également moins réactifs dans les virages, notamment sur les véhicules lourds, ce qui entraîne une instabilité due aux forces transférées d’une roue à l’autre via l’essieu. Ces deux problèmes sont pris en charge par la conception d’une suspension avant indépendante (IFS), car elle confère de la liberté à chaque roue sur le même essieu, ce qui lui permet de réagir indépendamment à la surface de la route.

Plus de confort de conduite.

Le confort de conduite est une mesure de l’agrément de conduite d’une voiture. C’est une combinaison de beaucoup de facteurs différents, notamment le niveau de vibration, le bruit, la douceur de la direction, etc. Mais surtout, il dépend du degré de transmission des ondulations de la chaussée à la carrosserie de la voiture, et donc aux passagers. Contrairement à la suspension à essieu rigide, le système de suspension indépendante est capable d’obtenir de bons résultats sur la plupart de ces points, grâce au découplage des roues avant. Celui-ci crée une isolation entre la suspension et le châssis, améliorant ainsi la stabilité globale du véhicule.

Peu de poids.

La suspension à essieu rigide est une conception solide, qui est connue pour sa simplicité et sa grande résistance. Cependant, sa résistance se fait au prix d’une taille plus importante et d’une masse plus élevée. Pour les véhicules plus lourds, de type cruiser, des années 1940, la conception à essieu rigide était le choix parfait, et elle trouve encore des applications dans les gros véhicules comme les camions. Cependant, il n’est plus pratique dans les véhicules plus petits et plus légers d’aujourd’hui, dans lesquels le système IFS est capable de conférer plus de stabilité, de maniabilité et de réactivité.

Inconvénients de la suspension avant indépendante

Choix complexe.

Dans le cas d’une suspension avant indépendante, puisque le mouvement de chaque roue se fait indépendamment de l’autre sur l’essieu, la bonne géométrie et le bon alignement des roues directrices deviennent une partie critique de la conception. Cela rend le processus de conception beaucoup plus complexe par rapport à celui de la suspension à essieu rigide.

Coût d’entretien plus élevé.

La complexité du mécanisme de liaison de la direction et de la suspension dans un système IFS rend également son entretien plus coûteux

Il n’y a pas d’autre solution.

Plus d’usure.

Le mouvement indépendant de chaque roue sur une surface irrégulière entraîne une légère modification de la voie des roues. Cela augmente le frottement du pneu lorsqu’une roue rebondit sur une bosse.

Moins de résistance globale.

Le système d’essieu rigide possède une poutre qui interconnecte les deux roues. Cette poutre lui confère une résistance supplémentaire. Le système de suspension avant indépendante ne dispose pas d’une telle interconnexion de poutres et, par conséquent, est comparativement plus faible que la suspension à essieu rigide.

Donc, un système de suspension avant indépendant a son propre ensemble d’avantages et d’inconvénients. Pour la plupart des voitures, et des véhicules légers à moyens, les avantages de ce système de suspension l’emportent sur les inconvénients, et c’est la raison pour laquelle il a trouvé des applications si répandues à l’époque moderne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *