Catégories
Assurance véhicule et passager

Accident de voiture : combien de temps pour le déclarer ?

Avoir un accident de voiture est une situation que personne ne souhaite. Mais quand on est face à cela, on constate souvent que les gens sont en panique, alors qu’il faut avoir les bons gestes et savoir que faire exactement. En effet, il y a plusieurs gestes à avoir lors d’un accident, mais focalisons-nous sur la déclaration de l’accident.

L’importance d’une déclaration

Tout d’abord, il est impératif d’avoir fait un contrat d’assurance. Car en cas de dommage corporel et physique, ce sont eux qui vont vous indemniser. Le montant est donc fixé lors de l’élaboration du contrat. Sans déclaration, l’assurance ne fera absolument rien. Et dans un cas de retard de déclaration, l’assurance pourra annuler l’indemnisation. D’où l’importance du respect des délais de déclaration.

Délais de déclaration de l’accident

Pour un accident de route, la déclaration doit se faire dans un délai de 5 jours ouvrés, selon le code des assurances. Quelle que soit la nature de l’accident : incendie, bris de glace, ou autres… Le délai est de 5 jours ouvrés. Par contre, certains assureurs prennent en compte de la gravité de la situation, car il se peut que l’assuré soit gravement blessé et se trouve dans un état critique. Dans ce cas, ils font preuve de tolérance et le délai pourrait être prolongé de 8 jours. Si l’accident est causé par une catastrophe naturelle, le délai se prolonge aussi de 10 jours maximum après la publication de l’arrêté interministériel. Par contre en cas de vol ou de tentative de vol le délai sera raccourci, et la déclaration doit se faire en 2 jours maximum. Si ses délais sont dépassés, les assureurs ont le droit de refuser toute indemnisation. Il est donc préférable de déclarer les accidents le plus tôt possible.

déclaration accident voiture

Comment faire la déclaration ?

En principe, tous les assureurs ont un centre d’appel, donc ils peuvent prendre les appels à n’importe quelle heure. Vous pouvez alors les contacter depuis le lieu de l’accident ou envoyer un SMS. Certaine assurance ont déjà des applications, et vous aidera dans la tous les rédactions nécessaires lors de votre déclaration, puis fait l’enregistrement. L’assuré pourrait aussi se déplacer directement pour informer l’assureur, l’agence générale ou le courtier. Ceci reste le moyen le plus sûr, mais pas toujours évident.

Les éléments à fournir

Lors d’un sinistre matériel, suivi d’un constat à l’amiable entre les conducteurs. Il faut détailler, à l’écrit, toutes les identifications de l’autre conducteur. Mais aussi rédiger les circonstances de l’accident. En cas de désaccord sur les circonstances, il faut juste prendre les informations sur l’autre conducteur, mais ne pas signer le constat. En cas délits de fuite ou d’un accident n’impliquant pas d’autre conducteur (heurter un arbre ou un poteau). Il est toujours nécessaire de remplir le constat en écrivant les détails. Prendre des photos est aussi important pour avoir plus de précision et de visibilité sur l’accident. Lors d’un sinistre corporel, il faut donner aux assureurs les coordonnées des polices ou les gendarmeries qui ont fait le constat. Dans le cas où les forces ne sont pas intervenues, car il n’y avait pas des blessés graves, il faut préciser qu’il n’y avait pas de procès-verbal et précis l’état civil ainsi que l’adresse des blessés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *