Comment bien négocier le prix d’une voiture d’occasion ?

homme femme énervés

« Et j’ai négocié serré ! », c’est la phrase que l’on rêve tous de dire à nos amis à l’achat de sa nouvelle voiture d’occasion.  Ça nous donne l’impression de s’être battu pour elle et, du coup, de la mériter encore plus !

Oui, mais savez-vous comment bien négocier le prix d’une voiture d’occasion quand vous l’achetez à un particulier ? Parce que c’est pas si facile, d’autant plus si le vendeur a suivi tous nos conseils pour bien vendre sa voiture justement ! Mais comme chez AutoMoto&Co on ne prend pas parti, on vous révèle aussi les meilleures astuces pour négocier le prix d’une voiture d’occasion à l’achat !

Etudiez le marché de la voiture d’occasion !

homme loupe

Vous savez quel type de voiture vous voulez et probablement même le modèle précis. Il s’agit maintenant de pister le gibier comme une lionne dans la savane : étudiez les prix et les caractéristiques des modèles qui vous plaisent sur Internet.

Il existe de nombreux sites où vous pouvez trouver des petites annonces mais d’après mon expérience, les deux plus utiles ont été La Centrale et Le Bon Coin. Le premier m’a permis de définir le prix moyen du véhicule que j’ambitionnais d’acheter, bien qu’il soit généralement supérieur à la réalité du marché. Le second, je l’ai visité quotidiennement pendant des mois afin de cerner la relation prix/caractéristiques et donc sauter sur la bonne affaire !

Attendez la bonne période pour acheter votre voiture d’occasion

Tout comme la saison des amours, il existe une saison propice à l’achat d’une voiture d’occasion : l’été. En effet, les acheteurs sont peu nombreux car, s’ils sont un minimum organisés – pas comme nous- ils ont acheté leur voiture avant les congés afin de pouvoir partir en vacances.

Du coup, juillet et août sont les deux mois où l’acheteur est roi – ou presque- puisque les vendeurs sont généralement plus nombreux. Pour peu que le vendeur soit pressé de se débarrasser de sa voiture pour acheter le dernier modèle à la rentrée, il y a moyen de bien négocier le prix de l’automobile !

Suivez l’actualité de la marque recherchée

Autre bon moyen de faire baisser un prix : suivre l’actualité de la marque et du modèle que vous recherchez. Vous savez, les automobiles, c’est à quelque chose près comme les iPhones : dès qu’il y a un nouveau modèle qui sort, le précédent voit son prix chuter.

Ainsi, si c’est une Smart Fortwo que vous recherchez, attendez la sortie de la dernière version, le prix de l’argus de celle que vous désirez va baisser, d’autant plus que l’apparence de la mini-citadine est également modifiée. Vous n’êtes pas à un mois près, si ?

Ayez l’œil vif

homme vérification voiture

Lorsque vient le moment de rencontrer le vendeur et de faire le tour de la voiture, soyez très attentif à tous les détails. Ceux qui regardent Les Experts auront surement une longueur d’avance sur le vendeur qui, habitué à son bolide, a peut-être oublié le petit coup sur le pare-choc ou l’égratignure sur la portière arrière.

Soyez très méticuleux sur tous les détails esthétiques, à l’intérieur comme à l’extérieur. Un coup ou une brûlure de cigarette sur le fauteuil peut parfaitement vous aider à faire baisser le prix. Vous achetez certes une voiture d’occasion, mais pas un vieux tacot.

Côté mécanique, vérifiez que le contrôle technique du véhicule est bien à jour et qu’il ne présente pas de défaut. Si certaines réparations sont à envisager, vous pouvez négocier le prix de la voiture d’occasion puisque des frais sont déjà à prévoir.

Assurez-vous que l’auto ait été correctement entretenue, carnet et factures à l’appui. Même si le vendeur vous soutient avoir fait les réparations lui-même, ce qui peut-être vrai, demandez les factures des pièces achetées. S’il n’est pas en mesure de vous les présenter, essayez de négocier le prix de la voiture à votre avantage.

Même si la négociation peut-être un jeu pour vous, n’abusez pas non plus de la sympathie du vendeur ! Il pourrait voir rouge et refuser de vous la vendre. C’est en tout cas ce que je ferais, moi, si je sais que je peux mieux vendre ma voiture ailleurs. Sous peine de passer à côté de la voiture de votre vie – on exagère ? Si peu … – utilisez l’art de la négociation avec parcimonie.

En revanche, n’hésitez pas à tester le vendeur. L’achat-vente est un jeu et tant que le vendeur est encore en face de vous à vous donner le change, la partie continue.

Utilisez un joker : l’appel à un expert

expert automobile

Vous n’y connaissez rien en voiture et personne ne peut vous aider dans votre entourage pour négocier un véhicule d’occasion ? Pas de panique, vous n’êtes pas seul !

De nouveaux métiers ont récemment vu le jour, notamment celui d’expert automobile spécialisé dans l’aide à l’achat de voitures. Le principe est simple, vous prenez rendez-vous avec un expert qui vous accompagnera pour rencontrer le vendeur du véhicule que vous souhaitez acheter.

Il se charge de faire le tour de la voiture, d’ouvrir le capot, de se salir les mains et de demander les factures. A la fin, il vous remet un rapport et vous donne son avis sur le véhicule. Si vous êtes disposé à l’acheter, il peut même vous aider à négocier le prix au vu de la visite qu’il vient d’effectuer.

Cette prestation a bien sûr un coût : entre 250 et 300 €. Cependant, c’est une opération qui peut être rentable car les experts automobiles parviennent souvent à faire baisser le prix d’une voiture légèrement surévaluée par un vendeur qui lui est très attaché. Et en cas de réparation et/ou d’entretiens à prévoir, le prix baisse d’autant plus.

Au final, vous achetez donc un véhicule dont vous êtes sûr qu’il est le bon choix et souvent à un prix inférieur de ce qu’annonçait le vendeur au départ. Ceci vous permettant bien souvent d’amortir les frais de l’expert.  Et dans l’éventualité où celui-ci vous déconseille d’acheter la voiture, vous vous évitez des problèmes futurs et donc des dépenses supplémentaires pour un véhicule qui ne fait pas l’affaire !

Bien négocier: les bonnes astuces

 femme sceptique

 

Testez le vendeur

Vous devez rapidement savoir si le vendeur est prêt à baisser son prix. N’hésitez pas à lui dire par exemple que vous n’avez pas le budget et que vous aimeriez savoir s’il est prêt à faire un effort sur le prix affiché. Vous saurez très rapidement à qui vous avez affaire. N’oubliez pas que c’est vous qui avez l’argent et donc vous qui êtes en position de force !

Ne jamais acheter sur un coup de cœur

« On ne peut pas ne pas communiquer » dit-on, mais vous, c’est justement ce que vous allez essayer de faire. Du moins, vous allez essayer de communiquer autre chose que ce que vous pensez vraiment, notamment si vous êtes complètement emballé par la voiture.

En effet, si vous montrez au vendeur que vous avez le coup de cœur pour son véhicule, il sera en position de force, insistera sur les avantages et vous ne pourrez en tirer aucune ristourne, même si l’auto présente un défaut.

Sans être désagréable restez toujours dans le doute, au bord du scepticisme, afin que le vendeur ne pense pas que c’est gagné d’avance.

Si vous pensez ne pas être capable de rester émotionnellement neutre, faites appel à un ami et laissez-le négocier. N’étant pas impliqué sur le plan émotionnel, il parviendra à négocier un prix bien plus avantageux que vous.

Ne pas hésiter à proposer un prix bien inférieur

Que risquez-vous? De faire une super affaire! Le vendeur est en face de vous, vous pouvez observer sa gestuelle et l’expression de son visage. Si le prix que vous venez de lui proposer le choque, vous le verrez tout de suite et vous pourrez rapidement réajuster votre argumentaire et rehausser votre prix. S’il fait simplement la moue, vous savez que vous avez là une excellente base de négociation.

N’acceptez pas n’importe quoi

A l’inverse, si le vendeur tire sur la corde et vous propose un prix ne correspondant pas au véhicule, n’hésitez pas à dire non. Vous avez « visité » la voiture, mais cela ne vous engage à rien. Vous trouverez sûrement un meilleur véhicule ailleurs, avec un vendeur plus « commerçant ».

Fixez-vous des limites

Vous devez vous fixer un budget à ne pas dépasser avant de rencontrer le vendeur. Sous aucun prétexte vous ne devez dépasser cette limite sinon vous risquez de faire une mauvaise affaire.

Le jeu continue

On le dit régulièrement sur ce blog, toutes les transactions entre acheteurs et vendeurs ne sont rien d’autre qu’un jeu. Et les meilleurs à ce jeu sont ceux qui l’ont compris. Votre objectif pendant les négociations est de garder le vendeur dans le jeu. Tant qu’il est en face de vous, le jeu continue.

Si vous suivez tous ces conseils, vous serez l’attraction du prochain barbecue, celui qui a le négoce dans le sang. Et vous, quelles sont les techniques que vous utiliseriez pour négocier une voiture d’occasion ? 

Comme d’habitude, si vous avez apprécié cet article cliquez sur « J’aime » pour nous le faire savoir. Si vous n’avez pas aimé dites-nous pourquoi dans la partie des commentaires !

Comments

  1. Frédéric Piron says

    Excellent article !!

    En effet, je trouve qu’on ne négocie jamais assez. Un jeu où on ne risque pas grand chose en tant qu’acheteur, si ce n’est de gagner ;-)

    Etre agressif sur sa première offre est parfois difficile à faire mais on se sait jamais jusqu’où un vendeur est prêt à descendre, d’ailleurs peut-être lui aussi ne le sait pas… tant qu’on ne lui demande pas…

    Et puis si le vendeur se sent heurté on peut toujours s’excuser et ré-évaluer son offre…

    Une autre astuce: ne pas miser sur un seul cheval – dans l’idéal avoir (réellement) 2 véhicules en vue. Ce qui permet d’une part de se sentir moins ‘pressé’ de faire une vente et d’autre part de faire valoir cet argument au vendeur, au moment opportun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *